Témoignage

On boit le café dans la cuisine et sur la table s’amoncellent, rappel de factures, mise en demeure de la MSA, documents PAC, lettres d’huissiers..il nous observe, on l’écoute longuement. Il nous dit ou nous fait comprendre, la précarité financière, la surcharge administrative, les contrôles incessants, l’isolement, le sentiment d’inutilité et de non reconnaissance de son travail, les accusations d’être un pollueur, un assisté de l’Europe, l’épuisement moral et physique, la santé négligée, les vacances impossibles, la famille qui subit..

Et puis il y a eu le grain de sable qui a tout fait chavirer : le départ du conjoint(e), l’accident ou la maladie, le décès d’un trop proche, le gel ou la grêle ou la sécheresse, 2 années de suite, la récolte qui ne s’est pas vendue, les cours qui s’effondrent

Parfois, les larmes qui soulagent, souvent il est tard, le tribunal est déjà saisi, parfois, on va pouvoir parer au plus urgent, négocier un échéancier avec les impôts, la MSA. lui faire prendre du repos..

On dormira mal cette nuit, trop d’émotions, de questions sans réponse, de sentiment de gâchis..

L’an prochain, il viendra à la réunion souriant, en apportant des crêpes, il aura dédramatisé avec son voisin qui a vécu la même chose mais ne disait rien, il fait partie du groupe et il a été entendu..on aura peut être éviter un drame, cette honte qui s’abat sur le monde agricole quand un suicide de paysan a lieu tous les 2 jours..

Nous bénévoles savons le sens de notre démarche, dans ce sourire là.

Ils ont dit:

  • Gines :  » l’association APG m’a accompagné pour la sortie en liquidation sans jamais me lâcher, notamment dans les périodes de découragement et de doutes. Ils m’ont permis d’obtenir gain de cause dans un dossier de surendettement et m’ont soutenu pour rebondir..Maintenant je suis prêt à témoigner de la nécessité de leur action !! »
  • Michel « Grace à vous, j’ai pu éviter le redressement judiciaire, ouf !! Heureusement qu’un jour, j’ai osé vous contacter, sinon, je n’en serais pas là aujourd’hui. Merci »
  • Marie « Sans les appels et les visites régulières de ses bénévoles, j’aurais baissé les bras. Ils m’ont toujours accompagné dans mes démarches judiciaires auxquelles je n’étais pas préparées..
  • Jean Louis «  J’ai appelé trop tard, et sans AME PAYSAN GASCOGNE, je perdais tout ! je n’ouvrais plus le courrier et j’avais perdu tout espoir de remonter la pente..Maintenant, je suis heureux d’aider les autres à dédramatiser en témoignant de ce que j’ai vécu «